La Renaissance à l’honneur au Château de Chambord

Château de Chambord

Dans un écrin de verdure surgit un château aux allures féeriques...

Il commence à faire froid à Shanghai, mais j’ai entendu dire qu’à Paris, la température était tombée à moins de 0°, encore pire qu’à Shanghai (mouhaha). Essayons donc de nous réchauffer avec cet article qui se déroule en plein été, sous un ciel plus bleu que jamais. Pour la petite histoire, j’ai profité de mon passage en France cet été pour visiter le Château de Chambord et le Château de Versailles.

Je pense que la plupart d’entre vous ont déjà entendu parler de ce château, au moins de nom. Malheureusement, je ne connais pas assez la région, ni le château pour en parler plus en détail et vous raconter plein d’anecdotes dessus. C’est pourquoi cet article ne va pas être extrêmement détaillé, mais venez découvrir avec moi le château à travers les photos que j’ai prises.

Avant tout, le Château de Chambord, c’est…

Château de Chambord
Le Château de Chambord

François Ier demande sa construction en 1519, mais il faudra attendre jusqu’au règne de Louis XIV (1661-1715) pour voir le château enfin terminé. Ce château est la fusion de deux influences architecturales : l’architecture traditionnelle française et l’architecture de la Renaissance italienne.

Malgré le temps et l’énergie mis dans le Château de Chambord, il n’a pas été conçu dans le but de devenir la résidence permanente de la royauté. Mais, il a tout de même été témoin de quelques événements historiques. Par exemple, saviez-vous que Molière a présenté pour la première fois sa comédie, le Bourgeois gentilhomme, à Chambord, en 1670 ?

Allez, continuons de parler encore un peu de ce château, qui est par ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981 !

Un bijou architectural 

Même si je suis une quiche en architecture, je peux quand même voir que le Château de Chambord a une architecture à faire pâlir les plus beaux châteaux du monde. D’entrée de jeu, on est subjugués par son apparence.

Château de Chambord
Admirez la traînée laissée par un avion en arrière-plan !
Château de Chambord
On voit bien l’empreinte du temps sur cette photo.
Château de Chambord

Son intérieur est plus sobre, mais en regardant attentivement, on remarque que tous les détails ont leur importance. On peut citer, entre autres, l’escalier à doubles-révolutions, qui a d’ailleurs été inspiré par Léonard de Vinci et qui est absolument magnifique et ingénieux, ou encore l’initiale F et la fleur de lys gravées sur les portes, c’est tout simplement discret et élégant. J’approuve, j’approuve…

Château de Chambord
La décoration à l’intérieur du château
Château de Chambord
L’escalier à doubles-révolutions
Les rayons de soleil illuminent l’intérieur de l’escalier à doubles-révolutions, conférant ainsi une ambiance mystique à celui-ci. 
Château de Chambord
Encore une photo de l’escalier, je crois que vous avez compris que j’ai été complètement fascinée par celui-ci…
Voilà le fameux F et la fleur de lys !

De la verdure pour compléter le tableau !

Je crois que vous commencez à me connaître. J’aime beaucoup vivre en ville (en banlieue, pour être plus exact), mais être entourée par la nature me fait toujours un bien fou. C’est pour cette raison que j’aime bien passer du temps à visiter des endroits où la nature a (du moins un peu) repris de ses droits. Mais revenons à nos moutons ! 

Si vous visitez le Château de Chambord, vous devez aller sur les terrasses. Vous allez avoir une vue globale du parc, qui est aussi grand que la superficie de Paris intra-muros, mais vous allez aussi pouvoir admirer de plus près les détails architecturaux du château. Je suis sûre que vous serez aussi impressionné(e)s que moi !

De temps en temps, levez les yeux et vous verrez le monde d’une autre manière !
Lorsque tu peux passer des heures à regarder le reflet des nuages dans l’eau…
J’ai l’impression d’être le maître du monde, je veux dire, du château avec cette photo !
N’avez-vous pas l’impression que la tour-lanterne touche le ciel ?

N’hésitez surtout pas à aller visiter ce château, vous ne le regretterez pas ! J’espère que mes photos vous ont donné l’envie d’y aller !!


Informations pratiques

Adresse

Château, 41250 Chambord, France

Horaires 

En haute saison (du 31 mars au 28 octobre), le château est ouvert de 9h jusqu’à 18h.
En basse saison (du 29 octobre au 30 mars), le château est ouvert de 9h jusqu’à 17h.
Attention : arrêt des entrées 30 minutes avant la fermeture du château et fermeture du château à 16h, les 24 et 31 décembre.

Prix et achat des tickets

Tarifs valables pour l’année 2018 
Plein tarif : 13 euros (château + jardins).
Tarif réduit (voir conditions sur le site du château) : 11 euros (justificatif à présenter).
Gratuité pour les jeunes de 18-25 ans
 de l’Union européenne et autres.
Vous pouvez payer sur place aux guichets ou réservez vos tickets en ligne.

Moyens de transport (en partant de Paris)

Voiture : vous pouvez prendre l’autoroute A10, A85 ou A71. Il faut environ 2 heures de route en partant de Paris.
Train + navette : vous pouvez prendre le train à Paris-Austerlitz jusqu’à Blois-Chambord puis la navette Rémi. il faut environ 2h. Faites attention aux horaires ! 
Navette de PARISCityVISION
Je vous conseille de regarder le site du château (encore une fois) pour avoir des informations plus précises. Je suis personnellement partie en voiture, mais j’étais une passagère dans la voiture, en résumé, j’ai rien fait mis à part observer le ciel, et c’est pourquoi je ne peux pas vous donner d’informations très précises.

Temps de visite

Il faut environ 2-3 heures pour visiter le château. 

Petit plus

Si vous avez encore du temps, vous pouvez louer un vélo ou une voiture électrique pour visiter le parc. Je ne l’ai pas fait, mais je trouve que c’est une manière très sympathique de visiter le domaine d’une autre façon.


Sources : 

Site du Château de Chambord
https://artsandculture.google.com/exhibit/hAISgMXgYCntIA
https://us.france.fr/en/loire-valley/list/9-fascinating-facts-about-the-chateau-de-chambord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *