Guide : Beijing

Beijing

J’ai enfin fini de vous raconter toutes mes (més)aventures (partie 1, partie 2) à Beijing. Voilà donc un guide sur cette ville que j’ai concocté rien que pour vous ! 

Je vous présente dans ce guide des informations pratiques (logement, restauration, transports, temps), des exemples de sites à visiter, des idées de cadeaux, des différences culturelles que j’ai pu référencer et enfin mes impressions sur la ville.

J’ai fait ce guide en me basant sur mes propres expériences. Ce que je propose dans ce guide peut servir de circuit pour un séjour de deux jours complets en mode tranquille (ou en mode larve pour être plus exact) en excluant le temps de transport.

Sommaire :
1/ Le logement
2/ La restauration
3/ Les transports
4/ Le temps
5/ Des exemples d’endroits à visiter
6/ Des idées de cadeaux
7/ Différences culturelles : l’attitude des Chinois(e)s
8/ Mes impressions sur la ville


1/ Le logement   

Howard Johnson Paragon Hotel (宝辰饭店, pinyin : bǎo chén fàn diàn)

hôtel Beijing
Adresse

18 Jian Guo Men Nei Avenue, Dongcheng district
建国门内大街甲18号 

Prix

399 RMB/nuit/personne

Parlent-ils anglais ?

Oui

Mon avis 

Je n’ai pas vraiment pris de photos, mais le minimum syndical était là et après notre mésaventure de la veille pour trouver un hôtel, on était bien contentes. Si vous souhaitez être bien placé(e)s et avoir un minimum de confort, je vous conseille cet hôtel. 

Attention : tous les hôtels ne prennent pas d’étrangers en Chine. Si jamais vous avez un problème sur place et que vous cherchez un hôtel en toute urgence, tentez les chaînes d’hôtels internationales pour être pris(es) à coup sûr ou appelez les hôtels pour leur demander s’ils prennent des étrangers avant d’y aller pour économiser du temps. 

2/ La restauration :

Je dois avouer qu’on a plus fait des livraisons à domicile (habitude prise en Chine) que tenter des restaurants parce que c’est plus pratique, que ça permet d’éviter de faire la queue dans les restaurants (queue qui peut durer plus d’une heure en Chine) et essentiellement parce qu’on est flemmardes (faut pas se le cacher, haha)… Mais on a quand même tenté quelques restaurants : un café, un restaurant pour le canard laqué et un restaurant pour du curry « thaïlandais » !

Peking Garden (北平咖啡, pinyin : běi píngkā fēi)

café Beijing
Adresse

113-2 South Luogu Lane
南锣鼓巷113-2号

Prix

Environ 50 RMB/ personne

Mon avis 

C’était vraiment un bel endroit pour faire une petite pause et prendre son goûter tout en étant dans un cadre magnifique. En effet, les clients profitent de leurs boissons et de leurs desserts dans une ambiance très fleurie comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus.

J’ai pris un smoothie à la fraise et une part de cheesecake aux myrtilles (j’ai un faible pour les fruits rouges). Le smoothie n’était pas très sucré, je l’ai trouvé parfait, mais N. au contraire l’a trouvé trop sucré. Étant donné que j’ai plus un palais français pour tout ce qui est sucré, je suis sûre que vous penserez plus comme moi, haha. Le smoothie était vraiment très bon, le seul reproche que je pourrais faire est que la moitié du verre n’était que des bulles… J’ai aussi trouvé le cheesecake très bon si ce n’est qu’il était trop sucré par contre. Il y avait trop de couches sucrées qui s’entassaient les unes sur les autres, ce qui a eu pour conséquence de cacher le goût du cheesecake et du biscuit. 

Sijiminfu (四季民福, pinyin : sì jì mín fú)

Adresse

C’est une chaîne de restaurants connue pour le canard laqué. Il y a en tout 27 restaurants dans tout Beijing. Je ne mets pas les adresses parce que vous pouvez les retrouver facilement sur internet.

Mon avis 

Après une dizaine de minutes d’attente, on a enfin eu notre table et on s’est mises d’accord pour prendre un demi canard laqué et les accompagnements qui vont avec, puis 2 autres plats : du tofu et une salade parce que je voulais du tofu et N. voulait une salade spécifique. Et, en tant que 2 fans de thé, on a pris du thé de chrysanthème, qui était absolument une merveille d’ailleurs ! Avec le canard laqué, on nous a offert une soupe plutôt fade pour contraster avec le goût du canard laqué. Le tofu et la salade, en plus du canard laqué ont bien rempli nos estomacs et donc on n’a pas pu finir la soupe, qui était une souple aux os de canard avec du tofu, de la vermicelle et des légumes. C’était vraiment bon (j’ai encore envie de canard laqué là tout de suite…) et le cadre était aussi très sympathique (style ancien chinois).

Enfin, le paiement s’est fait via WeChat en scannant le QR code sur la table. Beaucoup de restaurants font maintenant ça en Chine. Il arrive même que la prise de commande et le paiement se font directement via le QR code présent sur la table. Je ne sais absolument pas si vous pouvez payer en liquide, mais vous ne devriez pas avoir de problème pour le faire… 

Conseils : ne choisissez pas un restaurant autour de la Cité interdite, vous allez attendre beaucoup trop longtemps et le service a des chances de ne pas être à la hauteur.

Les restaurants peuvent fermer assez tôt le soir parce qu’on dîne tôt en Chine (vers 17h-17h30). Et si vous avez choisi de manger à la même heure que les Chinois, attendez-vous parfois à plus d’une heure de queue ! 

Wagas (沃歌斯, pinyin : wò gē sī)

Adresse 

C’est une autre chaîne de restaurants qui a environ une dizaine de restaurants à Beijing dont une qui était juste en face de notre hôtel. Je ne vous mets pas toutes les adresses, c’est aussi facilement trouvable sur internet. 

Mon avis 

Si vous n’avez pas envie de tenter de nouvelles aventures culinaires, je vous conseille cette chaîne qui est présente dans les grandes villes chinoises. Je n’ai jamais été tentée d’en manger à Shanghai, mais on a eu une soudaine envie de curry « thaïlandais »et c’est là que Wagas est intervenu. Cette chaîne sert des plats qui correspondent plus au palais des Occidentaux. Le curry « thaïlandais » était très bon, mais le riz qui l’accompagnait n’était pas top top… 

3/ Les transports :

Pour aller à Beijing depuis Shanghai

En TGV 

Le départ se fait à la station de Shanghai (上海站, pinyin : shàng hǎi zhàn) ou à la station Shanghai Hongqiao (上海虹桥站, pinyin : shàng hǎi hóng qiáo zhàn).

Prix et achat

Environ 1200 RMB/aller-retour/personne 
Vous pouvez utiliser WeChat ou Ctrip (j’adore cette application) entre autres. WeChat existe aussi en version anglaise. Pour Ctrip, je ne suis pas sûre, par contre, je sais qu’ils ont un service en anglais.

Temps 

Environ 4h30 en TGV

À Beijing 

Pour se déplacer en ville, je pense que le métro et le bus restent les transports les plus pratiques. 

Métro

Le plus pratique est d’acheter une carte de transport qui sera utilisable dans le métro et dans les bus.

Prix et achat

Il suffit d’aller au comptoir des stations de métro et de leur demander une carte de transport (交通卡, pinyin : jiāo tōngkǎ). La caution est de 20 RMB, puis vous annoncez combien vous voulez charger sur la carte. 

Prix des trajets

Environ 3 RMB par trajet

Praticité du métro

Je n’ai pas fait toutes les lignes, mais dans celles que j’ai faites, les stations étaient indiquées en anglais et on annonce les noms des stations en chinois et en anglais.

Comment ça marche ?

Dans le métro, après avoir passé les contrôles, il faut passer sa carte sur les tourniquets à l’entrée et refaire ça encore une fois lors de la sortie. Attention : les métros ferment assez tôt en Chine (enfin à Shanghai et à Beijing).

Bus 

Soit vous utilisez la carte de transport de Beijing, soit vous préparez la somme exacte en liquide et vous payez directement dans le bus. 

Prix des trajets

1-2 RMB par trajet, voire plus pour les bus spéciaux comme les express.

Praticité du métro

En général, les arrêts sont écrits en caractères chinois et en anglais.

Comment ça marche ?

L’entrée se fait soit devant, soit à la porte du milieu si le bus a trois portes. il faut faire biper sa carte en rentrant dans le bus et en sortant du bus, contrairement à Shanghai où il faut juste faire ça une fois. 

Les taxis

Je ne sais pas si c’est parce que je suis tombée sur de mauvais jours ou quoi que ce soit, mais on a vraiment eu du mal à trouver des taxis durant notre séjour. Chose impensable à Shanghai où je n’ai jamais eu ce genre de problèmes. En Chine, on utilise l’application DiDi (滴滴出行, pinyin : dī dī chū xíng) pour appeler un taxi ou une voiture. Bref, j’ai eu l’impression qu’il y avait moins de taxis qu’à Shanghai.

Les voitures au noir

En Chine, il y a beaucoup de voitures au noir, ce sont ceux qui essaient de vous emmener à destination à des prix ridiculement bas. J’avoue en avoir déjà utilisé. En général, c’est moins cher et si vous êtes dans l’urgence et que vous n’avez pas le temps d’attendre, ça peut vous dépanner. Mais après je ne vous les conseille pas parce que certains d’entre eux essaient de vous refiler des « bons plans » pour visiter les monuments… Et ce que je déteste par-dessus tout chez certains d’entre eux, c’est qu’ils ne savent pas lâcher l’affaire. Ils vont donc vous harceler jusqu’à que vous partez ou que vous acceptez.

4/ Le temps :

Si vous venez en Chine entre mai et septembre, sachez que c’est la saison des pluies (梅雨季节, pinyin :méi yǔ jì jié) comme un peu partout en Asie. Vous aurez affaire à des typhons, une humidité qui dépasse les 200% (ça, c’est à Shanghai), une chaleur écrasante (vous serez bronzé(e)s comme jamais). Au petit bonheur la chance, vous pourrez tomber sur des jours plus cléments et tranquilles notamment après les typhons. Bref, ne soyez pas surpris s’il pleut tout à coup pendant quelques minutes puis qu’après le soleil sort de sa cachette, plus fort que jamais. 

Plus précisément, contrairement à Shanghai, l’air à Beijing est plus sec. Quand nous sommes rentrées à Shanghai, nous avons été envahies par l’humidité, c’était horrible. Personnellement, j’ai plus apprécié le temps de Beijing, je ne suis vraiment pas habituée à l’extrême humidité de Shanghai, même après deux ans et demi dans cette ville. 

Il est plus conseillé de venir au printemps ou en automne et d’éviter l’été ou l’hiver car il fera soit trop chaud, soit trop froid (littéralement).

5/ Des exemples d’endroits à visiter :

Cité interdite

La Cité interdite est sûrement un des palais chinois les plus connus au monde. 24 empereurs chinois ont vécu là-bas. Elle est le témoin privilégié d’un pan de l’histoire chinoise.
Pour plus d’informations, rendez-vous ici.

Temple du Ciel

À une époque où les empereurs chinois se considéraient comme les fils des cieux, il était primordial pour ces derniers de faire des cérémonies sacrificielles annuelles pour montrer leurs respects envers les cieux, mais aussi pour demander leur protection. Le Temple du Ciel témoigne du respect des anciens envers les cieux.
Pour plus d’informations, rendez-vous ici.

Beijing Grande Muraille

La réputation de la Grande Muraille n’est plus à faire ! Ce très long monument, qui était à ses débuts construit pour des besoins militaires, est LE site touristique chinois.
 Pour plus d’informations, rendez-vous ici.

Beijing hutong

Se balader dans des quartiers aux habitations d’un autre temps, voici ce que promet une visite dans un hutong.
Pour plus d’informations, rendez-vous ici.

6/ Des idées de cadeaux :

Pour moi, mes meilleurs souvenirs de voyage sont mes photos, les choses que j’ai pu découvrir et quelques babioles que j’achète pour ma chambre en France et là où j’habite maintenant. 

En général, à chaque voyage, j’achète un peu près la même chose : des cartes postales, un magnet pour le frigo en France, un set de papier à lettres ou un carnet ou une carte du monde/ du pays style ancien, un livre et du thé. 

Découvrez mes achats de cette fois et j’espère que ça vous aidera pour acheter vos cadeaux !

Un carnet au Temple du Ciel

carnet Beijing

Le rouge est une de mes couleurs préférées. J’ai donc naturellement choisi un carnet de cette couleur.

Prix

15 RMB

Un magnet à la Grande Muraille

Le magnet était un peu cher, mais je l’ai trouvé plus joli que ceux qui sont trouvables au centre-ville.

Prix 

25 RMB

Du thé noir

Encore une fois, j’adore le thé et surtout les thés noir et vert. Je n’ai pas pu résister à en acheter encore…

Prix

100 RMB 

Une carte au style ancien de la Cité Interdite

Beijing
Carte provenant de Guide To The Palace Museum

D’un côté, on a un plan de la cité interdite avec une traduction dans un anglais approximatif et de l’autre côté, un résumé sur l’histoire du palais.

Cette carte est disponible un peu partout et notamment dans les librairies en Chine. Je l’avais déjà trouvée avec une carte du Temple de Ciel avant de partir à Beijing dans une librairie à Shanghai.

Prix 

10 RMB

Deux cartes postales dans une boutique au South Luogu Lane

carte postale

J’ai tout de suite aimé ces cartes postales. Elles coûtent un peu plus chères que d’autres cartes postales, mais elles valent bien cet argent.

Prix 

5 RMB/carte postale

7/ Différences culturelles : l’attitude des Chinois(es) 

Je suis sûre que vous aviez déjà lu des articles ou vu des vidéos sur comment les Chinois dévisageaient les étrangers. Ils ont effectivement une façon de dévisager les gens qui nous donnent parfois l’impression qu’ils nous détestent ou qu’ils nous voient comme une bête de foire. Mais, en général, ils ne vous veuillent pas de mal (pour certaines personnes, je n’en suis malheureusement pas sûre, haha). 

Il y a plusieurs raisons à cela. Si vous venez en Chine, vous verrez que le côté multiculturel qu’on peut trouver à Paris (désolée, je viens de Paris, je peux parler que pour elle) n’est pas du tout, mais alors pas du tout la même en Chine, même à Shanghai, quand bien même la ville est déjà beaucoup plus multiculturelle que d’autres villes en Chine. 

Si ça peut vous rassurer, même ayant un visage asiatique, je me fais souvent dévisager. En général, on me dévisage souvent comme un ovni quand je parle une langue étrangère. On dirait qu’ils n’ont jamais vu une personne d’origine chinoise parler une autre langue couramment. Bref, comme vous pouvez le voir, je n’y échappe pas non plus. 

Mais revenons au sujet. C’est plus facile à dire qu’à faire, mais essayez de ne pas trop tenir en compte du regard des Chinois(e)s et si vraiment vous ne vous sentez pas bien (ce que je peux comprendre), je vous conseille de changer de ville au plus vite alors et d’aller dans une grande ville

Il leur faut encore du temps avant d’être habitué(e)s à voir des étrangers sur leur territoire comme si c’était quelque chose de normal. Gardez seulement à l’esprit qu’ils n’ont pas forcément l’habitude de voir des étrangers et que pour certains d’entre eux, c’est la première fois qu’ils croisent des étrangers. Si vous pensez qu’ils dépassent un peu les bornes, essayez de leur parler et si ça ne marche toujours pas, partez alors. 

8/ Mes impressions sur la ville :

J’étais surexcitée de découvrir cette ville que je rêve de découvrir depuis mon enfance. Je sais que je le dis pour la énième fois ! J’ai tellement entendu parler d’elle et étant donné que j’adore l’architecture chinoise, cette ville, il fallait que je la fasse. Elle ne m’a nullement déçue sur ce point-là, quand bien même on voit bien que certains endroits ont été complètement restaurés !

Mais j’ai nettement moins apprécié le côté commercial de la ville… J’avais l’impression qu’à chaque pas que je faisais, je devais donner de l’argent. Bien sûr, c’est un endroit extrêmement touristique, il est donc normal de payer pour les entrées, mais je considère qu’il y a une certaine manière de faire. Mais je suppose que c’est le cas de toute ville extrêmement touristique, je pense que ça doit être la même chose à Shanghai, mais comme je vis là-bas, je ne le ressens pas trop.


Il existe de nombreuses informations sur la ville sur internet, surtout en anglais, mais j’ai voulu apporter ma pierre à l’édifice en vous donnant mon avis sur ce que j’ai testé. J’espère que cela vous aidera pour un éventuel voyage à Beijing ! Et, surtout bon voyage ! 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *