Mes (més)aventures du mois de juillet 2019

France

Me revoilà en France depuis un mois ! Ce retour a été beaucoup plus facile que ce que je croyais, je n’ai même pas ressenti de contre-choc culturel.

Le mariage d’une amie

France

Quelques jours après être revenue en France, je suis allée au mariage d’une de mes amies. Que d’émotions ! J’étais tellement émue quand je l’ai vue descendre l’allée au bras de son père. C’est là que je réalisais vraiment ce qui se passait. 

Comme je n’en attendais pas moins de mon amie, c’était un mariage simple, mais convivial et chaleureux. Le reflet même de sa propre personnalité d’ailleurs ! 

C’était aussi la première fois que j’assistais à un mariage autre que wenzhounais et de surcroît, dans une église. C’était une expérience intéressante pour moi. J’ai pu découvrir comment se déroulait un mariage protestant et la symbolique de tous les objets présents sur place. Par contre, j’ai pris peur en écoutant les discours des pasteurs (le mariage est une étape obligatoire, les enfants sont des cadeaux de Dieu, l’avortement n’est pas une chose à faire…) qui étaient en totale contraction avec mes propres croyances. Je n’étais clairement pas à ma place… Mais bon, le principal est que mon amie et son mari étaient heureux. Je suis super contente pour eux ! 

Les lectures d’été

France

Maintenant que j’ai obtenu mon diplôme et que je suis à la recherche d’un travail, j’ai un peu de temps à consacrer à la lecture. J’ai commencé à lire Harry Potter en chinois. La raison pour laquelle je les lis en chinois, c’est simplement parce que j’avais envie de savoir comment les traducteurs ont adapté l’histoire en chinois. Donc, ce n’est pas vraiment une lecture passive, je m’en sers pour comprendre le choix des mots et piquer quelques structures de phrases que j’aime bien

J’ai aussi eu le temps de lire un livre qui est tout simplement excellent, à tel point que je pense en faire un article pour vous le présenter ! C’est Tokyo Vice de Jake Adelstein. L’auteur est un ancien reporter de Yomiuri Shinbun, un des journaux les plus importants du Japon. Le livre traite de la face plus sombre du Japon, dont la traite des êtres humains, la corruption et la discrimination. Il arrive à s’exprimer avec justesse et humour, sans que ça ne soit trop dramatique ou trop impersonnel

Et enfin, j’ai acheté des manga ou plutôt la suite de ce que j’avais commencé comme séries. Mais je suis surtout assidûment Fight Girl. C’est une série assez loufoque, c’est pour ça que j’adore la lire quand j’ai juste envie de rire ou de me reposer. J’espère que Delcourt pourra sortir au plus vite la suite. Et j’ai acheté un tome de Divine Nanami dont je connais déjà la fin… Il ne me reste plus que quelques tomes et j’aurais complété la série, avec quelques années de retard.

La visite de la ville d’Auxerre

Je voulais aussi profiter du fait que je sois de retour en France pour commencer à visiter des villes françaises. Avec Eloriane (qui n’a rien à faire en ce moment, haha), on a décidé d’aller à Auxerre. On a sélectionné cette ville parce qu’elle était proche de Paris et était accessible en bus

La ville était sympathique à faire, mais ce n’était pas un coup de coeur. Par ailleurs, je n’ai pas apprécié les regards insistants de la part d’autres personnes qui nous jaugeaient parce qu’apparemment être françaises avec une couleur de peau autre que blanche signifie qu’on est moins françaises qu’eux… Bref, rien que repenser à ça me rend amère

Je parlerai de ma visite de la ville dans un autre article !

La rencontre avec Q.

France

Q., c’est le nouvel membre de notre famille. J’attendais de pouvoir le voir depuis sa venue dans notre famille en fin d’année 2018. Lorsque j’étais en Chine, j’appelais tous les jours ma mère pour qu’elle me le montre via WeChat. 

N’est-il pas tout simplement adorable ? On voit la fille qui est complètement sous son charme. J’attends impatiemment le jour où je serai plus stable pour adopter des animaux !

Pfiou, quel mois ! Parfois, je n’arrive pas à croire que je suis bien de retour en France. Ça fait du bien d’avoir de nouveau une vraie chambre, surtout après avoir vécu dans un dortoir pendant 3 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *