Mes (més)aventures du mois d’août 2019

août

Il est bientôt temps de dire au revoir à l’été, enfin ! Depuis que je suis petite, j’ai tout bonnement horreur de cette saison. Je n’aime pas particulièrement le soleil, ni la chaleur, ni même bronzer. Ce qui explique que j’ai tout fait pour éviter de sortir ces deux derniers mois, haha.

Marvellous Adventure est sur WordPress

J’ai passé une grande partie du mois, avec mon amie Bénédicte, à travailler sur la migration du blog et tout ce qui va avec. Malheureusement, je n’en pouvais plus des problèmes que je rencontrais sur Blogger, j’ai donc migré sur WordPress !

J’en ai profité pour revoir tous les problèmes liés à la mise en page et j’ai corrigé ou rectifié les articles. Me connaissant, je risque de modifier mes articles en permanence. C’est pourquoi sauf s’il y a un gros changement dans les articles, c’est-à-dire des ajouts ou des mises à jour de contenu, je ne vous signalerai pas que j’ai changé les articles.

La course à pied

août

Après plusieurs tentatives toutes soldées par un échec dans le passé, j’ai commencé ce mois-ci à me remettre à la course à pied.

Il faut dire que je suis complètement rouillée de ce côté-là. Je me rappelle que lorsque j’étais encore au collège, je pouvais courir 20 minutes sans m’arrêter. Maintenant, c’est tout simplement impossible.

J’ai repris la course à pied il y a 3 semaines. Pour l’instant, je suis encore à un stade où j’alterne entre des phases de course et des phases de marche active. Si tout va bien, d’ici 3-4 semaines, je devrais pouvoir courir 30 minutes d’une traite. Ça, c’est mon objectif à court terme. À moyen terme, j’aimerais pouvoir courir 1 heure sans m’arrêter et mon objectif à long terme serait de pouvoir faire un marathon à l’étranger. J’ai toujours trouvé que courir un marathon dans un pays étranger était une merveilleuse façon de garder un souvenir du pays en question.

Le temps nous dira si j’arrive à réaliser ce rêve ! Cette activité n’est pas la fameuse nouvelle activité que j’avais énoncée dans l’article « mes 3 objectifs pour l’année 2019« . À vrai dire, j’ai déjà une idée de ce que j’aimerais commencer, mais j’attends d’avoir des rentrées d’argent pour m’y mettre.

Vive les séries !

août

Depuis quelques mois, on a Netflix à la maison et j’en ai donc profité pour regarder Big Bang Theory, dont j’avais déjà vu quelques épisodes mais jamais de manière sérieuse, et beaucoup de séries coréennes. J’adooore les drama historiques coréens (et le hanbok d’ailleurs). J’ai regardé Queen For Seven Days qui était tout simplement excellent ! Et enfin, j’ai fini Stranger Things en une soirée. Cette série est juste incroyable !

D’ailleurs, faut que je vous dise une chose, j’ai une étrange habitude lorsque je regarde des séries. La première fois que je visionne une série, je la regarde vite fait, puis si elle m’a vraiment plu, je la visionne à n’en pas finir jusqu’à connaître les moindres détails. Je vais donc sûrement re-regarder Stranger Things parce que la série m’a vraiment marquée.

La découverte d’un restaurant chinois de lamian !

Étant d’origine chinoise, j’ai l’habitude d’aller dans le 10ème arrondissement et dans le 13ème arrondissement, où j’ai d’ailleurs fait mon hypokhâgne et eu ma licence, pour notamment acheter des pâtisseries asiatiques ou tout simplement faire mes courses.

De passage dans le 13ème arrondissement, ma mère en a profité pour me faire découvrir un restaurant que j’ai beaucoup aimé.

À midi, on est allées manger à La table du Lamen (一面之缘). Le menu du midi était composé d’une galette au porc ou au boeuf, de 6 raviolis chinois aux goûts différents (sur la photo, il y a en 12 parce qu’on avait pris deux menus) et d’un bol de nouilles étirées à la main, qu’on appelle lamian en chinois (拉面, pinyin : lā miàn). La galette et les 6 raviolis étaient bons, mais ce n’était pas non plus exceptionnel. En revanche, le bol de nouilles au boeuf de Lanzhou était délicieux : la viande était tendre et fondante, la soupe savoureuse et les nouilles faites-maison, un délice !

Cependant, je ne vous conseille pas de prendre le bol de nouilles à emporter parce que malgré toutes les précautions prises par le restaurateur, les nouilles deviennent collantes au bout d’un certain moment…

Le soleil commence à se coucher. Je m’arrête donc là pour ce récapitulatif de mon mois d’août !


Informations pratiques

La table du lamen (一面之缘)

Type de cuisine

Cuisine chinoise

Adresse

72 Avenue de Choisy, 75013 Paris

Horaires

Du mardi au dimanche, le restaurant est ouvert de 12h jusqu’à 00h30.
Jour de repos : le lundi

Prix

D’après mes souvenirs, le menu du midi coûtait 11 euros et le même menu était un peu plus cher le soir.

Les bols de nouilles coûtent à eux seuls autour de 9 euros.

Mes remarques linguistiques inutiles

Je dois avouer que je ne comprends pas trop le nom français du restaurant. Moi, j’aurais choisi d’écrire lamian plutôt que d’utiliser « lamen » (mot qui n’existe pas), qui provient très certainement du mot ramen, mais avec une faute d’orthographe. Écrire lamen au lieu de lamian pose un autre problème, les ramen (nouilles japonaises) ne sont pas vraiment l’équivalent des lamian (nouilles chinoises étirées à la main). Je peux cependant deviner pourquoi le restaurateur a préféré utilisé le mot japonais, les gens ont tendance à mieux connaître le mot ramen que le mot lamian.

En revanche, j’aime beaucoup le nom chinois du restaurant. Le restaurateur a fait un jeu de mots. L’expression chinoise 一面之缘 (pinyin : yī miàn zhī yuán) est utilisée lorsqu’on rencontre quelqu’un et qu’on constate avec surprise (bonne surprise) qu’on avait déjà croisé cette même personne quelque part. C’est une traduction très sommaire que je vous propose, j’en suis consciente. Cette expression est très difficile à expliquer en français puisqu’il n’y a pas d’équivalent et en plus il faudrait aussi expliquer le concept chinois de « l’affinité prédestinée » (缘分, pinyin : yuán fèn), concept que j’adore soit dit en passant.

Ici, je pense que le restaurateur l’a surtout utilisée pour rappeler le principal ingrédient de ses plats, c’est-à-dire les nouilles. En effet, dans cette expression, (pinyin : miàn) signifie « visage », mais dans la vie quotidienne, mian a aussi un autre sens que vous avez peut-être deviné, eh oui, ça veut dire « nouilles » en chinois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *