La cérémonie de fin d’études du département de journalisme de la Fudan University

Cérémonie de fin d'études du département de journalisme de la Fudan University

Le mois de juin est un moment spécial pour les étudiant.e.s en dernière année parce que c’est la saison des diplômé.e.s (毕业季, pinyin : bì yè jì) ! Dans cet article, je reviens sur un de mes meilleurs souvenirs en Chine : les cérémonies de fin d’études.

Ces cérémonies (毕业典礼, pinyin : bì yè diǎn lǐ) ont renfermé trois ans de souvenirs et de rencontres, trois ans de galères et de rires… Aujourd’hui, je vais d’abord vous raconter la cérémonie de fin d’études de mon département (département de journalisme). Puis, la prochaine fois, je vous parlerai de la seconde cérémonie de fin d’études à laquelle nous avons eu droit. Cette dernière concernait cette fois-ci tous les étudiants en master et en doctorat de l’université.

Cérémonie de fin d'études du département de journalisme de la Fudan University

J’attire votre attention sur la raison pour laquelle j’utilise l’expression « cérémonies de fin d’études » et non pas « cérémonies de remise de diplôme ». C’est tout simplement parce que j’ai reçu mon diplôme après les cérémonies.

Le mois de juin ou le mois des diplomé.e.s

Avec l’arrivée de l’été (et de la saison des pluies), des rires joyeux se font entendre dans tout le campus Handan. En juin, il est temps pour les étudiant.e.s en dernière année — qu’ils soient en licence, en master ou en doctorat — de finir les dernières corrections de leur mémoire/thèse et d’enfiler par la suite la tenue du diplômé (collerette, toge et mortier) afin de faire leurs derniers adieux à l’université.

Photo avec les camarades
Vous vous en doutez, mais il n’y a pas beaucoup de garçons dans le département de journalisme, haha.

Durant tout le mois de juin, les étudiant.e.s verront défiler quasiment tous les jours leurs xuejie (学姐, pinyin : xué jiě) et xuezhang (学长, pinyin : xué zhǎng) en dernière année avec leur superbe tenue dans tout le campus. Ces xuejie et xuezhang seront en train de prendre des photos partout : dans les salles de classe, devant le fameux Guanghua Tower, devant les bâtiments historiques de l’université… A leur toge, on reconnaîtra s’ils sont en licence (toge noire), en master (toge bleue avec des bandes bleues foncées) ou encore en doctorat (toge rouge et noire).

Vous voyez maintenant un peu l’ambiance qu’il y avait en juin lorsque j’ai eu mes cérémonies.

Première partie : quartier libre durant la matinée

Début juin, nous avons reçu un message de notre tuteur, étudiant en doctorat et qui a accompagné notre promotion pendant 3 ans, disant que la cérémonie de fin d’études de notre département aura lieu le 11 juin 2019.

Le jour J, il était convenu que vers 9h, nous allions récupérer nos tenues dans l’espèce d’auditorium dont j’ai oublié le nom et qui se trouve au rez-de-chaussée dans le bâtiment de cours. Mais avant de pouvoir récupérer la tenue, je devais rendre la version quasiment définitive de mon mémoire. J’ai donc d’abord foncé dans le bureau de mon directeur de recherches pour qu’il signe mon mémoire, étape obligatoire en Chine, avant de le rendre au secrétariat de mon département.

Après en avoir fini avec mon mémoire, j’ai récupéré ma tenue, et je suis partie en direction du campus Handan avec une amie Q. et son mari pour prendre des photos. On avait environ 3h30 de libres. Sur le chemin, j’ai rencontré tous mes camarades et à chaque fois que je rencontrais des personnes que je connaissais, on prenait des photos. Les 3 heures sont donc passées très vite.

Deuxième partie : la photo de classe

A 13h, nous sommes tous repartis vers le campus de notre département — tous les départements n’ont pas leur propre campus, héhé — pour prendre cette fois des photos plus officielles qui resteront dans les annales (la pression). C’était aussi le moment où nous pouvions retrouver tous les professeurs du département, chose extrêmement rare, car ils sont souvent en déplacement ou ont d’autres obligations.

Cérémonie de fin d'études du département de journalisme de la Fudan University
Au centre, il y avait notre tuteur et nous l’entourions avec mes camarades coréennes. 😀 En arrière-plan, vous pouvez voir le bâtiment de cours de notre département.

A cette occasion, le département avait réuni tous ses diplômés en licence, en master et en doctorat. Chaque promotion a ainsi pu avoir sa propre photo de classe, photo que nous avons reçue un peu plus tard et qui est absolument horrible.

Photo entre amies

Cette cérémonie était surtout la dernière fois où tous mes camarades pouvaient répondre présents, car beaucoup d’entre eux avaient déjà commencé à travailler. En Chine, l’automne de la dernière année d’études est très importante pour les étudiant.e.s parce que c’est à ce moment-là qu’il y a les meilleures offres de travail. Si on attend le printemps, deuxième période de recrutement de l’année, il ne reste plus beaucoup d’offres intéressantes. C’est pour cette raison que dès mars, les étudiant.e.s savent déjà pour la plupart où ils vont travailler, voire ont déjà intégré leur entreprise.

Cérémonie de fin d'études du département de journalisme de la Fudan University

Troisième partie : la cérémonie officielle

Une fois les photos prises, on devait se diriger vers l’hôtel de l’université — qui se trouve sur notre campus, juste à côté des bâtiments de notre département — pour la cérémonie officielle de fin d’études. Lorsqu’on est arrivés dans la salle, les places nous ont été attribuées selon la nature de notre diplôme (professionnel, double cursus, recherche).

Cérémonie de fin d'études du département de journalisme de la Fudan University

Sur chacune des chaises, il y avait un tote bag avec un design spécialement conçu pour les 90 ans du département et quelques cadeaux ainsi qu’une bouteille d’eau. Dans le sac, on avait reçu un pin’s et un marque-page et un ouvrage assez épais qui contenait des photos prises pendant les années de nos études et les contacts de toute la promotion, c’est-à-dire toutes les personnes de la promotion 2019 ainsi que ceux des enseignants et du personnel administratif.

A 14h30, la cérémonie a débuté avec une chanson chantée par la chorale de l’université et en arrière-plan, ils se sont amusés à diffuser un PPT avec des photos prises lors nos études. Comment ne pas être un tantinet ému devant tout ça ? La chanson est remplacée par l’hymne national. (Je pense que c’est l’instant le plus drôle pour les étrangers…). La valse de présentation des enseignants et des invités a commencé. Nous avons par la suite exprimé nos remerciements envers nos professeurs et les parents présents à la cérémonie en faisant une courbette (鞠躬, pinyin: jū gōng). Par la suite, il y a eu une succession de remises de prix (prix de journalisme par exemple) ainsi qu’une longue série de discours par les représentants de chaque promotion, le directeur du département et d’autres personnes.

Au nom des étudiants, un cadeau très spécial a été remis au département. Il faut savoir qu’en Chine, le concept d’alumni est très présent. Les écoles qu’on fréquente, on les appelle par la suite muxiao (母校, pinyin : mǔ xiào). Il y a donc le caractère de « mère » et de « école ». Tous ces établissements deviendront par la suite comme de secondes maisons pour vous. Vous pouvez donc imaginer le lien très fort qui existe entre l’école et les élèves. C’est ensuite au tour de l’université de nous présenter la signification des cadeaux de cette année, ceux dans le tote bag. Cette partie se termine avec la présentation des tuteurs des différentes promotions.

Cérémonie de fin d'études du département de journalisme de la Fudan University
Je suis tout à droite et j’ai l’air un peu perdue…

La dernière partie de cette cérémonie consistait à comparaître devant les enseignants qui sont sur l’estrade afin qu’ils fassent passer le pompon sur le mortier à gauche (拨穗, pinyin : bō suì). A partir du moment où c’est fait, ça veut dire qu’on est diplômés. On a ensuite serré la main de l’enseignant devant nous, puis on est retournés s’asseoir.

Pour conclure tout ça, le directeur a fait un autre discours et nous a montré quelques objets historiques (carte étudiante datant de la fin des années 90). Ça nous permettait de nous rappeler, je suppose, de la longue histoire de notre département, mais aussi celle de l’université. Voilà la cerise sur le gâteau : on a terminé avec l’hymne de l’école (que j’adore).

Troisième partie : le dîner (gratuit) à notre honneur

La cérémonie est enfin terminée. Il était temps pour nous de rendre les vêtements. Une fois fait, on s’est dirigés vers le restaurant de l’école qui se trouve dans le danyuan (旦苑, pinyin : dàn yuàn), la grande cafétéria près de la porte sud du campus Handan. Tous les élèves fraîchement diplômés du département de journalisme avaient droit à un dîner gratuit offert par l’université. Les enseignants et le personnel administratif étaient tous là pour fêter cet événement avec nous. En vrai, il n’y avait pas beaucoup de plats, mais tout était très bon (bien meilleur que le dîner offert lors de la cérémonie d’entrée, haha).

Dîner du département de journalisme, Fudan University

Les enseignants ont fait le tour de toutes les tables pour trinquer avec nous, puis on a continué à manger. Pour ma part, j’ai quitté assez rapidement la table pour retrouver ma chambre et me reposer.

Cette cérémonie était très spéciale pour moi parce qu’on avait le droit d’inviter notre famille. J’ai ainsi pu célébrer la fin de mes études en compagnie de mes proches. Existe-t-il une meilleure façon de terminer ses études ?

Vous savez désormais tout de ma cérémonie de fin d’études au département de journalisme de la Fudan University. Plus que vous faire rêver, j’espère que ça vous a donné un aperçu des traditions universitaires modernes en Chine. Je vous retrouve très vite pour la deuxième cérémonie de fin d’études.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *